Les chiens

Composition de l'attelage

Composition d'un attelage
Composition d'un attelage

Un musher est un conducteur de traineau à chiens. L'origine du mot musher vient des conducteurs canadiens de traîneau qui, pour faire avancer leurs chiens d'attelage, disaient en français « marche », devenu « mush » en anglais.

Les Leaders, chiens de tête en français, sont les premiers chiens de l'attelage. C'est à eux que le musher donne les ordres. 

Les Swing dogs sont les chiens placés en seconde position juste derrière les leaders, ils donnent du rythme à l'attelage.

Les Team dogs sont le moteur de l'attelage. Plus le traineau est chargé, plus ils sont nombreux.

Les Wheel dogs sont les chiens situés juste devant le traineaux. Ce sont les plus puissants.

Les races des Snowdogs

Le husky sibérien

Le physique : C'est le plus léger, le plus fin, le plus rapide des chiens nordiques. Il ne faut cependant pas le considérer uniquement comme un sprinter, il est capable de tirer du poids et d'aller loin. Ce chien est un remarquable compromis de puissance d'endurance et de rapidité.

Le mental : C'est assurément le plus intelligent, mais aussi le plus fuguer et le plus chasseur des races nordiques. Il est très indépendant d'esprit et susceptible.

Avec le maître : Même le mâle est naturellement soumis à l'homme. Certains sont très collants, d'autre plus réservés. Il convient d'être ni trop autoritaire, ni trop laxiste.

Avec les autres chiens : Les affrontements au sien de la meute sont très ritualisés, les bagarres graves sont rares. A l'extérieur de son territoire, le husky est soit indifférent, soit curieux et joueur avec les chines inconnus.

Le travail : C'est le plus brillant de tous, son apprentissage à l'attelage est très rapide. Il fait aussi le chien de tête le plus compétent, par son sens aigu de la piste, son intuition, sa finesse. Sa fougue et sa motivation son fantastiques, mais il peut se montrer irrégulier et parfois fantaisiste. Il est polyvalent et toutes les utilisations lui conviennent : sprint, longue distance, randonnée, raid.

Club de race : Siberian Husky France

L'esquimau du Groenland

Le physique : C'est une race assez hétérogène. Les couleurs de robe sont également très diverses. Le groenlandais est extrêmement rustique et résistant, c'est LE chien polaire, brut, le plus proche de ses racines de travailleurs arctique.

Le mental : Il a des réactions très primitives comme enterrer la viande et faire des réserves. Les codes gestuels sont très expressifs. Le groenlandais est peu fugueur et plutôt obéissant pour un nordique.

Avec le maitre : Il est doté d'un caractère très entier, il importe de la hiérarchiser tout jeune. Un fois le statut de maitre bine établi, il se montrera soumis. Il est affectueux sans être démonstratif.

Avec les autres chiens : C'est là où le bat blesse... Il n'y a pas chez lui d'intimidation ou de bagarre "pour la firme", quand il se bat c'est pour faire mal. Les risques de blessures graves sont sérieux.

Le travail : Son éducation à l'attelage est patiente et progressive. Mais lorsqu'il connait son métier, il est vraiment extraordinaire : calme, pondéré, rassurant. Sa foulée est puissant et régulière.

Club de race : Club français des chiens nordiques

Le malamute d'Alaska

Le physique : C'est le plus grand et le plus lourd. Véritable Hercule, il tire sans difficulté même au-delà de son propre poids. Sa force et son endurance sont extraordinaires.

Le mental : Il est lent et arrive tard à maturité. Il a un caractère bien trempé et des idées bien arrêtées. Très calme et peu bruyant, il est beaucoup moins fugueur et destructeur que le husky.

Avec le maitre : Ce gros costaud est très joueur et très tendre. Il faut cependant noter que le mâle pour se montrer dominant envers le maitre, il réclame donc une éducation sans faiblesse et une hiérarchisation très stricte.

Avec les autres chiens : Les bagarres sont rares mais les blessures occasionnées peuvent être très sérieuses. A l'extérieur du territoire de la meute, le mâle peut être parfois tenté de chercher la bagarre aux chiens inconnus.

Le travail : Il aime tirer, mais pas seul. On le surnomme la locomotive des neiges, il est peu prédisposé à la vitesse et est conçu pour tirer de lourdes charges sur de très longues distances.

Club de race : Alaskan malamute club de France

L'alaskan

Il ne s'agit pas là d'une race à proprement parler.

Ce terme générique est employé pour les chiens issus de croisement(s).

Toutes les descriptions des races sont tirées du livre "Manuel pratique du traineau à chien" de Sophie LICARI que nous considérons comme une véritable bible du mushing.